Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine.

La Police aux frontières a interpellé 4 personnes d’origine haïtienne, soupçonnées de trafic d’immigration clandestine d’au moins 500 ressortissants.

L’enquête en cours depuis près d’un an, a permis d’identifier les acteurs de ce trafic ignoble et de déterminer l’organisation du réseau très bien ficelé.

Cinq personnes sont mises en causes dans cette affaire. Le passeur d’origine dominicaise en charge de faire la navette entre la Dominique et la Guadeloupe, a pris la fuite laissant derrière lui sa « cargaison » plus qu’embarrassante. Il a en effet, jeté à la mer en hâte ses passagers et à pris la poudre d’escampette.

Le trafic lucratif pour ses organisateurs aurait pu continuer longtemps sans le banal contrôle routier d’un des clandestins fraichement débarqué. C’est après plus de quinze jours de surveillance et d’écoutes téléphoniques que les membres du réseaux en Guadeloupe ont été arrétés en flagrant délit. Tous vivent sur le territoire depuis de nombreuses années et sont domiciliés sur les communes de Petit-Bourg, Lamentin, le Moule et les Abymes. Ils devront répondre du chef d’inculpation d’aide au séjour irrégulier en bande organisée et encours jusqu’à 10 ans d’emprisonnement.

Le trafic d’êtres humains fait partie des priorités du Ministère de l’Intérieur.

Source: Guadeloupe.fr – Actu

Pin It

Comments are closed.