Air GUADELOUPE : Le Tribunal a rendu son verdict, des peines d'emprisonnement avec sursis requises.

Dans l’affaire qui opposait Eric KOURY, ex-PDG de la société AIR GUADELOUPE, Raphaël KOURY, qui siégeait au Conseil d’Administration, et Olivier GARNIER ancien dirigeant de la SEMTG (Société d’Économie Mixte Transports Guadeloupe) au Ministère Public, le tribunal a prononcé des peines d’emprisonnement allant de 10 mois à 2 ans avec sursis.

Eric KOURY n’en finit plus avec les poursuites judiciaires à son encontre ! Il vient d’être condamné (ainsi qu’un grand nombre d’actionnaires de la société AIR GUADELOUPE), par la Cour d’appel de Basse-Terre en janvier dernier, à verser la somme de 5 millions d’euros à la société DUBREUIL, pour la vente de la société au groupe dont le montant a été surévalué illégalement. Près de vingt ans après les faits, c’est pour d’autres malversations qui lui sont reprochées, toujours en lien avec la société AIR GUADELOUPE, qu’un jugement a été rendu. Le tribunal Correctionnel de Pointe-à-Pitre a condamné ces trois hauts responsables pour leur mise en cause dans la gestion frauduleuse de la société AIR GUADELOUPE.

Ces mises en cause avaient été ordonnées notamment en raison de leur implication dans l’accord non réglementaire qui stipulait l’exonération non conforme d’une taxe due par la compagnie aérienne envers la CCI. Cette taxe était destinée à la construction du futur aéroport et son prix calculé sur le surcoût « illégal » du prix du billet d’avion par voyageur. Le préjudice subit est considérable pour la CCI, présidée aujourd’hui encore par Mme Colette, la mère d’Eric KOURY.

Pour l’ensemble des mise en cause, la relaxe partielle est requise,les chefs d’inculpations retenus étant l’escroquerie, l’abus de bien de social et recel. leurs arguments de défense n’ont visiblement pas convaincus et n’ont pas été démontrés. Le tribunal a requis une peine de 2 ans avec sursis et 60.000? d’amende pour Eric KOURY, 8 mois avec sursis total pour Olivier GARNIER et 10 mois avec sursis et 30.000? pour Raphaël KOURY.

Toutes les demandes de constitution de partie civile ont été rejetées.

Source: Guadeloupe.fr – Actu

Pin It

Comments are closed.